Nouvelle configuration du Master: Programme et candidatures pour 2018-19

14/05/2018

A partir de l’année académique 2018-2019, la configuration du Master Action et droit humanitaires change, à la suite d’une réforme globale de notre offre de formation, et afin de rendre le Master encore plus performant. Sur le fond, il y a toutefois peu de changements et tant les contenus des cours que les méthodes d’enseignements sont maintenus.

La logique des “parcours” est supprimée et remplacée par une structuration plus souple permettant d’individualiser les choix académiques des étudiantes et des étudiants. Ces derniers étant organisés en "Classes" après leur admission et au début de l'année académique.

Nous distinguons dorénavant entre le Master Action et droit humanitaires - parcours général à Aix-en-Provence - et l’Option NOHA qui repose sur une mobilité internationale.


Master Action et droit humanitaires

Classes

Au sein du parcours général Master Action et droit humanitaires, nous avons choisi de ne plus distinguer en amont entre divers parcours. Le choix que devaient opérer les étudiantes et les étudiants avant leur rentrée académique entre le parcours “humanitaire”, “juriste”, “recherche” ou autre, était en général difficile à effectuer et reposait sur des critères parfois peu pertinents. Bien souvent, ces derniers ne savaient pas quel parcours choisir et souhaitaient suivre l’ensemble des cours sans être privés d’opportunités de formation. Nous avons donc pris en compte cette difficulté pour supprimer ce choix en amont.


Au moment de l’entretien individuel de présélection (voir ci-dessous) et au plus tard lors de la rentrée universitaire, chaque étudiante et chaque étudiant est toutefois orienté, sur la base de son projet professionnel, de ses voeux et de son profil, vers la “Classe” qui correspond à son projet. En effet, le Master comprend essentiellement deux “Classes” qui correspondent à des sensibilités particulières et à des projets professionnels des étudiants concernés. La “Classe Humanitaires” réunit des étudiants dont le projet vise à s’orienter davantage vers le travail humanitaire de terrain auprès d’une ONG ou d’une organisation internationale [gestion de l’humanitaire, gestion de projets, direction de structure, financement et protection]. La “Classe Juristes” comprend des étudiants qui souhaitent s’investir en tant que juristes internationalistes [formation approfondie dans les branches de droit international public telles que le droit international des droits de l’homme, les droits des réfugiés, le droit international pénal ou en encore le droit international humanitaire].

 

Enfin, "l'Option NOHA” intègre les étudiants en mobilité internationale qui ont choisi l’option NOHA (voir ci-dessous). Les étudiants de l'Option NOHA” suivent les cours du premier semestre à Aix-en-Provence avant de poursuivre leur parcours en mobilité internationale. L'orientation vers l'option NOHA doit se faire en amont et au plus tard lors de l'entretien individuel. Le Master Option NOHA est particulier en ce sens qu'il est géré par un réseau international en partenariat avec l'AMU et exige le paiement de frais d'inscription de 12.000 euros pour deux années.

Bien que tous les étudiants suivent tous le même programme, la différence des classes permet d’organiser des cours en auditoire réduit, et d’approfondir certaines thématiques ou compétences en fonction des profils et projets professionnels. A titre d’exemple, les étudiants de la “Classe Humanitaires” s’investiront davantage dans la Clinique humanitaire et auront une formation complémentaire dans les domaines de gestion de projets et d’équipes, tandis que les les étudiants de la “Classe Juristes” travailleront plus sur des dossiers de la Clinique de droit international des droits de l’homme et de droit des réfugiés et auront une formation approfondie de droit international, de stratégie juridique et d’argumentation.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il y a une frontière entre les “Classes”, mais simplement une rationalisation des enseignements et des formations en fonction des profils et des projets, ainsi qu’une organisation cohérente des groupes.

Programme des cours

Les heures indiquées correspondent à un ensemble global d’heures de formation mentionnées ici afin de donner un aperçu du volume horaire disponible. Ces mentions sont non contractuelles, et ne signifient pas que chaque étudiant suivra l’ensemble de ces heures de cours, car les heures effectivement suivies dépendront des options et des “Classes”.

Fondamentaux humanitaires [60 heures]

Ce module comprend des cours portant introduction à l’action et au droit humanitaire, ainsi qu’aux autres branches du droit international public indispensables à l’appréhension de la matière, des cours de méthodologie et de gestion de projets humanitaires, des cours généraux portant sur l’action et de le droit humanitaires ainsi que sur les situations de crises. Ces cours sont organisés sous la forme de séminaires interactifs, souvent accompagnés d’exercices, de cas pratiques et de simulations. Ils visent notamment à stimuler la réflexion critique, la capacité de lecture et d’analyse, et la maîtrise parfaite des fondamentaux, y compris en droit international.

Pratique humanitaire et stage de survie [48 heures]

Ce module s’appuie sur une formation certifiée de référent à la lutte contre les extrémismes identitaires, ainsi que sur diverses formations mises en oeuvre en partenariat avec la Croix-Rouge. Il comprend également une activité de formation organisée en partenariat avec l’armée de l’air et prenant la forme d’un stage de deux jours. Ces formations sont certifiées et permettent aux étudiants d’acquérir des compétences pratiques et techniques professionnelles.

Géopolitique et protection humanitaire [48 heures]

Ce module intègre un cours d’analyse et de veille géopolitiques qui repose sur une simulation perlée tout au long de l’année, ainsi qu’une série de cours portant introduction à la géopolitique, à la protection humanitaire, et à la stratégie contentieuse. Ces cours sont organisés sous la forme d’ateliers, de simulations et de jeux de rôles et requièrent une participation engagée et dynamique de la part de chaque participant.

Approches pluridisciplinaires de l’humanitaire [60 heures]

Ce module vise à former les étudiantes et les étudiants à une appréhension pluridisciplinaire de l’humanitaire et leur offrant des cours sur la santé publique et l’humanitaire; l’environnement, les conflits armées et les contextes humanitaires; l’anthropologie et l’humanitaire. L’approche pluridisciplinaire est l’une des caractéristiques de notre formation et est indispensable afin de pouvoir oeuvrer sur le terrain humanitaire ou de contribuer à la réflexion critique de la matière.

Clinique portant sur les droits de l’homme, les droits des réfugiés, et la protection humanitaire [48 heures]

Dans le cadre du Master, un module “Clinique” permet aux étudiants de travailler sur des cas réels en partenariat avec des organisations internationales, des experts, des avocats, des humanitaires et des ONGs. Les dossiers portant sur des problématiques de droits de l’homme (par exemple, développement d’un contentieux stratégique et rédaction de plaintes devant les organes de protection internationaux), les droits des réfugiés (en partenariat avec un centre d’accueil des demandeurs d’asile), et la protection humanitaire (développement et gestion de projets pour des organisations humanitaires). Les cours “Clinique” occupent une place prépondérante tout au long de l’année, et ce, en particulier dans le cadre des cours dispensés au sein du Diplôme universitaire “Juriste internationaliste et humanitaire de terrain”, généralement suivi en complément par les étudiants du Master.

Justice internationale et protection [60 heures]

Le Master vise à former des humanitaires de terrain ainsi que des juristes internationalistes capables de maîtriser parfaitement la stratégie contentieuse, la justice internationale, ainsi que les grandes branches du droit international public indispensables pour oeuvrer dans ce domaine professionnel: le droit international humanitaire, le droit international des droits de l’homme, le droit international pénal, le droit international des migrations (droit des réfugiés), et le droit de la sécurité collective et du maintien de la paix. Une série de cours et de séminaires portent sur ces thématiques et reposent ici encore sur des méthodes d’enseignement interactives. Ces cours exigent rigueur et assiduité de la part des étudiantes et étudiants invités à préparer en amont chaque cours sur la base des lectures recommandées et des exercices à préparer.

Stratégie, protection et crises [60 heures]

Le module “Stratégie” intègre des cours portant sur le rétablissement et la consolidation de la paix, la coopération au développement et le développement durable, la gestion des crises dans un contexte humanitaire, ainsi que la protection et la stratégie des acteurs humanitaires. Ces cours reposent sur des méthodes interactives et des simulations.

Stage et / ou mémoire

L’année académique se clôture par la réalisation d’un stage de minimum deux mois au sein d’une structure professionnelle en France ou à l’étranger; ou d’un mémoire de recherche (accompagné par un séminaire de méthodologie de la recherche). Certains étudiants peuvent être autorisés à faire à la fois un stage et un mémoire.

Calendrier

A l’inverse d’autres Masters, les cours du Master Action et droit humanitaires se déroulent tout au long de l’année académique. Le rythme du Master est extrêmement soutenu et ce tout au long de l’année.

Les cours du Master commencent en principe la deuxième semaine de septembre à Aix-en-Provence. Les cours sont ensuite organisés toute l’année académique et prennent fin en principe au début du mois de juin, afin de permettre aux étudiants de réaliser leur stage ou leur mémoire, sachant que l’année académique se clôture le 30 septembre.

Évaluation et examens

La formation du Master est exigeante et demande une assiduité impeccable tout au long de l’année. L’évaluation repose à titre principal sur des exercices pratiques, des simulations, des travaux et sur la participation active, positive et intelligente aux cours et aux séminaires.

Frais d’inscription

En formation initiale 256 euros pour l’année académique, auxquels s’ajoutent les frais de cotisation sociale obligatoires. `


Complémentarité avec le Diplôme universitaire Juriste Internationaliste et Humanitaire de Terrain

Les étudiants du Master Action et droit humanitaires s’inscrivent généralement en outre et en parallèle à la formation complémentaire du Diplôme universitaire de Juriste Internationaliste et Humanitaire de Terrain. Ce dernier offre tout au long de l’année des modules d’ateliers et de cours pratiques qui préparent au terrain et qui sont dispensés à titre principal par des experts et des professionnels. Le calendrier de ces cours est parfaitement compatible avec celui du Master. Par cette formation diplomate est un atout majeur pour consolider la formation de chaque étudiant et s’avère désormais être majeure dans le cursus.

La réputation internationale de ce Diplôme est avérée et prestigieuse. Elle permet de convaincre les recruteurs et d’acquérir effectivement une formation utile avant une entrée en fonction dans le domaine de l’humanitaire ou de la pratique juridique internationale.

Traditionnellement, 95 % des étudiants du Master s’inscrivent dans le Diplôme et suivent cette formation. Ateliers et simulations sont au coeur de celle-ci. http://www.aixhumanitaire.org/diplome-universitaire

Les étudiants sont invités à compléter leur dossier en ligne sur le site Internet de l’Institut: http://www.aixhumanitaire.org/candidatures-2  A la différence du Master qui est un diplôme d’Etat financé par les fonds publics, le Diplôme universitaire est géré par l’Université. Aussi, en formation initiale, les frais d’inscription du Diplôme Universitaire sont fixés à 1500 euros.


Concernant la procédure de dépôt de candidature


Comment faut-il faire pour déposer un dossier de candidature au Master Action et droit humanitaires ?

Toute la procédure est dématérialisée, ce qui signifie qu’elle se fait en ligne et via une plateforme dédiée, gérée par le service central de la scolarité de la Faculté de droit. Chaque étudiant doit s’y rendre, ouvrir un compte et compléter son dossier en ligne: https://candidatures.univ-amu.fr/candidatures/stylesheets/welcome.faces#!accueilView

Quelles sont les échéances pour déposer une candidature ?

Entre le 24 avril et le 22 mai. Au-delà du 22 mai il ne sera plus possible de déposer un dossier.

Faut-il payer des frais de dossier au moment où je dépose ma candidature ?

Non, vous n’avez pas de frais de dossier à payer. Toutefois, ultérieurement, et en cas de recevabilité, vous devrez payer des frais d’inscription à l’Université.

Que faire si je n’ai pas encore copie de mes résultats académiques pour l’année en cours ?

Il suffit de l’indiquer et de transmettre les pièces soit le jour de l’entretien (si vous êtes convoqué) soit ultérieurement afin de compléter le dossier.

Est-ce que l’ordre de mes choix entre trois Masters est important ?

Chaque étudiant peut choisir jusqu’à trois Masters de préférence lors du dépôt de son dossier de candidature. Il doit hiérarchiser ses choix. Il est important de justifier ce choix au moment d’un entretien individuel éventuel. Si votre projet prioritaire consiste à faire le Master Action et droit humanitaires, il est impératif d’indiquer qu’il s’agit de votre premier choix.

Concernant la procédure de sélection

Combien d’étudiants sont retenus chaque année ?

Nous retenons chaque année environ 50 étudiants au total (Master général et Option NOHA). Nous recevons entre 500 et 600 dossiers.

Quels sont les critères de sélection ?

L’excellence est le premier critère de sélection, sachant qu’elle s’entend ici dans le domaine académique (cohérence du parcours, régularité des notes, progression académique, capacité de travail) mais aussi en prenant en compte les projets et les réalisations (engagements humanitaires, missions de volontaires), la maîtrise des langues (anglais, espagnol, et potentiellement d’autres langues), les talents personnels et pré-professionnels (organisation d’évènements, engagements associatifs, photographie, graphisme, direction et montage de films).

Le dossier est évalué dans son ensemble ce qui permet des compensations: à titre d’exemple un étudiant ayant un parcours académique plus léger, peut avoir compensé son dossier par des engagements humanitaires intenses et sérieux durant ses études; et à l’inverse le dossier d’un étudiant n’ayant que peu d’expérience de terrain mais un dossier académique riche et maîtrisant parfaitement l’anglais peut parfaitement être retenu.

Nous prenons également dûment en compte les accidents de la vie qui peuvent expliquer certaines faiblesses de dossier, par exemple dans le domaine académique.

Quelles sont les phases d’évaluation du dossier ?

Première phase (du mardi 24 avril au mardi 22 mai): Tous les étudiants doivent envoyer leur dossier complet via la plateforme officielle de l’Université Aix-Marseille. Notre service vérifie la recevabilité du dossier, notamment en contrôlant que les conditions objectives sont belles et bien remplies. Par exemple, un étudiant qui ne serait pas admissible en Master 2 car il termine sa L2, verra son dossier jugé irrecevable prima facie.

Deuxième phase: L’équipe de l’Institut d’études humanitaires internationales examine tous les dossiers et sélectionne les meilleurs au regard de critères d’excellence. Les étudiants dont le dossier est sélectionné sont convoqués à Aix-en-Provence pour une réunion d’information et un entretien individuel, le tout durant généralement une journée. En général, une vingtaine d’étudiants sont convoqués le même jour, et peuvent assister à une réunion d’information, avant d’être reçus en entretien individuel. Cet entretien est réalisé par les membres de l’Institut, et se clôture le plus souvent par une rencontre avec le Directeur du Master.

Troisième phase: Sur la base du dossier et de l’entretien, l’équipe de l’Institut classe chaque dossier, soit en décidant d’admettre l’étudiant dans le programme, soit en le mettant sur une liste d’attente, soit encore en le rejetant. La décision de rejet est brièvement motivée et notifiée par la voie officielle.

Quatrième phase (vendredi 22 juin): Les décisions sont publiées pour tous et donc notifiées de manière officielle par l’Université.

Cinquième phase: Les étudiants reçus doivent ensuite confirmer leur inscription sur la plateforme dédiée.

Comment bien préparer l’entretien individuel ?

L’entretien vise à évaluer et à discuter de votre niveau académique, votre projet professionnel, votre motivation réelle, vos engagements pré-professionnels, votre maîtrise des langues, et vos capacités à suivre un Master d’excellence, complexe et exigeant.

Nous vous conseillons de bien lire notre documentation, y compris notre site Internet, reprenant les informations concernant le programme, l’équipe de l’Institut, le calendrier académique, ainsi que nos activités (conférences, Clinique, etc.), afin d’arriver préparé.

Par ailleurs, nous vous invitons à réfléchir à votre projet professionnel et aux raisons pour lesquelles le Master sera de nature à contribuer à sa réalisation. Enfin, votre motivation doit être réelle et réfléchie. Le programme est très sélectif, aussi nous attendons de la part des candidats une attitude professionnelle, responsable et décidée. Un entretien individuel se prépare en amont et ne s’improvise pas.

Nous vous conseillons également de prendre le contact d’anciens étudiants et des étudiants de la promotion en cours afin d’obtenir des informations sur le déroulement de l’année et de vous informer sur les cours et les exigences de notre Master.

J’ai été convoqué.e pour l’entretien individuel, mais je ne peux en aucun me libérer en raison d’autres impératifs ?

Les étudiants qui peuvent justifier d’un séjour à l’étranger, ou qui sont retenus aux dates de convocation par d’autres impératifs, y compris dans des cas de force majeure, doivent nous en informer par email aussi tôt que possible. Nous pouvons organiser à titre exceptionnel des entretiens par Skype.

J’ai été convoqué.e pour l’entretien individuel, mais je n’ai pu venir en raison des grèves, que dois-je faire ?

Les grèves font parties intégrantes des éléments à prendre en considération et qu’il convient d’anticiper dans la mesure du possible. En cas d’annulation inopinée de train ou d’avion, nous vous demandons de nous communiquer les pièces utiles et nous essayerons d’organiser l’entretien à une autre date.

Quand puis-je espérer recevoir une réponse sur mon admissibilité ?

Conformément à la procédure standardisée, tous les étudiants sont informés au plus tard 22 juin de leur admissibilité.

En règle général, nous communiquons une réponse informelle quelques jours après l’entretien individuel si elle est positive. Cela permet à l’étudiant concerné de choisir de ne pas multiplier les entretiens auprès des autres Masters et de se positionner utilement, et surtout de nous confirmer par écrit son intention de s’inscrire dans le Master Action et droit humanitaires, afin de pouvoir organiser au mieux la promotion de la prochaine année académique.
 

 

Please reload

Featured Posts

Prof. Hennebel appointed as expert of the United Nations's complaint procedure for consistent patterns of gross violations of human rights (workin...

September 6, 2018

1/10
Please reload

Articles récents

October 26, 2019

Please reload