Le Diplôme universitaire repose sur une formation d'excellence, exigeante, et pratique. Il comprend plusieurs modules au sein desquels sont organisés des ateliers sur des thèmes spécifiques. Les étudiants qui suivent cette formation ont l'obligation de participer activement aux ateliers. Ils sont évalués sur la base de leur assiduité et de leur participation.

MODULE: Clinique juridique & Clinique humanitaire [60 heures]

Les étudiants du Diplôme universitaire ont la faculté de travailler sur des cas contentieux internationaux, des campagnes de défense et de promotion des droits de l’homme et du droit humanitaire, en suivant une formation Clinique. Ils agissent sous la supervision de professeurs et de doctorants membres de la Clinique en vue d’accompagner des victimes, d’appuyer des ONG ou des cabinets d’avocats sur des cas complexes, ou de dénoncer des violations. Liés par des clauses de confidentialité extrêmement strictes, les étudiants apprennent à travailler sous la pression sur des cas difficiles aux enjeux réels. Qu’il s’agisse d’aider un demandeur d’asile dans la préparation de son dossier, de préparer une étude géopolitique pour des partenaires humanitaires, d’appuyer un cabinet d’avocats dénonçant un cas de torture ou une détention arbitraire, ou encore de travailler en partenariat avec une ONG pour une campagne de dénonciation, les étudiants se forment ainsi sur des cas réels tout en contribuant à un projet humaniste et engagé.

MODULE: Prestation humanitaire [60 heures]

Atelier 1: Préparer une mission internationale

Préparer une mission internationale sur un terrain complexe, parfois dangereux aux plans sécuritaire et sanitaire, peut être un réel défi. Cet atelier vise à aider les futurs professionnels à se préparer au mieux en prenant en compte des aspects logistiques et pratiques, des éléments sanitaires et sécuritaires, ainsi que des questions géopolitiques et culturelles.

Atelier 2: La communication humanitaire

L'enjeu de la communication humanitaire est considérable. Délivrer des messages simplexe, cohérents, transparents, et faire au droit au droit à l'information de la société, autant de défis qui ne peuvent être relevés dans l'improvisions. Quels outils utilisés pour la communication ? Quelles erreurs à ne pas commettre ? Comment identifier son auditoire ? Quels messages communiqués ? Comment mener une conférence de presse ?

Atelier 3: L'éthique humanitaire

Tant l'avocat internationaliste que l'humanitaire de terrain sont inévitablement confrontés à des questions éthiques complexes. Des questions auxquelles on croit pouvoir répondre facilement lors d'un débat amical, deviennent parfois insurmontables dans un contexte de terrain. Chacun se doit de construire ses propres balises, et sa définition de ce qui est juste ou injuste. Des mises en situations portant sur des cas problématiques d'éthique permettent à chacun de se tester, de se connaître et d'acquérir des outils de réflexion.

Atelier 4: L'enquête de terrain

Le juriste internationaliste et l’humanitaire doivent pouvoir effectuer des enquêtes de terrain visant à établir et documenter des violations de droit humanitaire, de droit international des droits de l’homme ou de droit international pénal. Ces enquêtes, qu’elles soient par des rapporteurs spéciaux des Nations Unies, des institutions internationales ou des organisations non gouvernementales, se doivent, pour être efficace, de respecter certains axiomes. L’atelier vie à donner les outils utiles aux participants pour pouvoir appréhender au mieux comment réaliser de telles missions.

Atelier 5: Organiser une visite en détention

La visite d’un centre de détention, voire de rétention, est une mission particulièrement délicate et risquée. Qu’il s’agisse de négocier avec un directeur de centre de détention ou avec un gardien, d’établir une relation de confiance avec un détenu, de réunir des preuves et témoignages relatifs à des cas de violations, de préparer utilement ce type de visite, cet atelier entend aborder, autour de cas concrets et de simulations, avec les participants quelques éléments indispensables en vue d’être efficace.

MODULE: Urgence, Crises / Développement [60 heures]

Atelier 1: Stratégies des acteurs humanitaires

Afin d'atteindre leurs objectifs, les acteurs humanitaires doivent mettre en place des stratégies réfléchies et adaptées. Ces dernières peuvent variées considérablement selon le profil de l'acteur concerné, qu'il s'agisse d'une institution internationale, d'une ONG, ou encore d'un État. Appréhender, avec un regard critique, ces stratégies est indispensable pour le juriste internationaliste et l'humanitaire de terrain.

Atelier 2: Gestion d'un camp de réfugiés

Cet atelier repose sur une simulation mettant en scène une arrivée massive de réfugiés, exigeant la mise en place d'une infrastructure adaptée, la coordination d'une équipe, l'identification des besoins et des ressources, la négociation avec les autorités.

Atelier 3: Sécurité humanitaire

La sécurité est un aspect majeur des missions humanitaires internationales. De nombreux humanitaires sont chaque année victimes de violences et il convient ici encore de préparer les futurs professionnels de terrain à être capables d'utiliser les outils de prévention et de protection utiles et veiller à leur sécurité, ainsi qu'à celle de leur équipe. L'atelier vise à mettre en lumière les bonnes pratiques en la matière.

Atelier 4: Intervention après une catastrophe

Qu'il s'agisse d'une catastrophe naturelle, industrielle ou encore sanitaire, l'humanitaire doit être capable de réagir avec sang froid et intelligence pour aider les personnes les plus vulnérables dans un contexte de catastrophe. Cet atelier repose sur une simulation de catastrophe et vise à enseigner aux étudiants les principes élémentaires et la ligne de conduite à adopter en vue de contribuer utilement à lutter contre les effets d'une catastrophe.

Atelier 5: Action humanitaire en zone conflictuelle

Cet atelier repose sur des cas pratiques mettant en exergue les spécificités d'une action humanitaire en zone conflictuelle, en particulier dans le cadre de la diffusion et de la promotion du droit humanitaire. Une telle intervention est toujours complexe et il est difficile d'anticiper toutes les réponses aux situations auxquelles l'on peut être confronté. Au départ de cas et de simulation, l'étudiant est placé en situation lui permettant ainsi de développer ses réflexes et sa réflexion critique.

MODULE: Gestion Humanitaire [60 heures]

Atelier 1: Le cycle de projet humanitaire

Le projet humanitaire doit être construit de manière rationnelle et prudente afin d'atteindre les objectifs fixés. Des outils existent afin de faciliter ce processus et de mener à bien un cycle complet de projet partant de l'identification d'objectifs concrets en passant par les phases de planification et de mise en œuvre jusqu'à la phase de finalisation et d'évaluation.

Atelier 2: Coordination et distribution humanitaires

Afin d'assurer la cohérence d'une intervention humanitaire, encore faut-il garantir la cohérence et la structure des actions. Une telle coordination est indispensable afin de s'assurer de l'efficacité de l'action et sans elle les missions humanitaires peuvent être contre-productives et dommageables. Cet atelier vise à former les étudiants aux éléments premiers de la coordination et de la distribution humanitaires afin de renforcer leur capacité d'action sur le terrain.

Atelier 3: Gestion opérationnelle et des équipes

Gérer une équipe, de juristes ou d'humanitaires, est toujours délicat, et nécessite formation et expérience. La gestion d'une équipe et des opérations humanitaires est encore plus complexe et requiert leadership, maîtrise et capacités de management. Cet atelier se base sur des cas et des simulations afin de former les étudiants aux éléments essentiels portant sur la gestion des équipes dans les contextes difficiles des crises humanitaires.

Atelier 4: Le financement de l'humanitaire

Le financement des missions humanitaires, voire des actions contentieuses internationales, est essentiel. Qu'il soit public ou privé, qu'il résulte de donations ou de financements de projets, il n'est jamais neutre et implique des choix, des positionnements et une réflexion de fond.. L'atelier vise à apporter un éclairage sur ces questions et repose sur des cas concrets et des exemples pratiques.

Atelier 5: La gestion des budgets et des comptabilités des projets humanitaires

Maîtriser les logiciels et les rudiments de la gestion des budgets et de la tenue de la comptabilité des projets humanitaires est indispensable pour tous les acteurs, qu'ils soient sur le terrain ou au siège. Cet atelier très pratique entend offrir une formation de qualité à l'ensemble des étudiants.

MODULE: Art et pratique de l'argumentation [60 heures]

Atelier 1: Éloquence et argumentation

L'éloquence et l'argumentation sont les armes les plus précieuses du juriste internationaliste de terrain et de l'humanitaire. Comment persuader un auditoire ? Quels arguments utilisés ? Comment contre-argumenter ? Comment identifier son auditoire et les valeurs qu'il partage avec l'orateur ? Que l'argumentation soit écrite ou orale, elle peut grandement bénéficier d'outils de nature à faciliter la persuasion.

Atelier 2: La négociation dans un contexte conflictuel

La négociation est un outil précieux dans un contexte conflictuel. En marge du droit, le négociation notamment fait appel au bon sens mais également à des compétences techniques éprouvées qui permettent d'atteindre de meilleurs résultats. Cet atelier vise à former les étudiants, au départ de mises en situation, à la négociation.

Atelier 3: La médiation dans un contexte conflictuel

La médiation quant à elle est également utilisée avec intelligence dans des situations complexes comme une alternative puissante au règlement judiciaire des différends. Elle s'appuie sur des techniques discursives et des protocoles qu'il convient d'appréhender grâce à des simulations.

Atelier 4: Simulation d'un procès international [droit international pénal]

Invités à travailler sur une situation contentieuse de droit international pénal, les étudiants préparent, dans le cadre de cet atelier une simulation de procès international devant un jury composé d'experts et de professeurs d'université.

Atelier 5: Simulation d'un procès international [droit international des droits de l'homme]

Sur la base d'éléments factuels faisant état d'allégations de violations, les étudiants préparent une simulation de procès devant un organe international de protection des droits de l'homme et plaident devant un jury composé d'experts et de professeurs d'université.

Préparer une mission humanitaire

Visiter une prison

Gérer un camp de réfugiés

Garantir la sécurité humanitaire

Plaider en droit international

Mener une enquête de terrain

Stratégies des acteurs humanitaires

Communication humanitaire

Apprendre à négocier

Défendre les droits de l'homme

Intégrer la Clinique juridique