top of page

La rupture diplomatique entre l’Europe et le Nicaragua

La rupture diplomatique entre l’Europe et le Nicaragua : une illustration de l’affranchissement de l’impérialisme occidental


Le 28 septembre 2022, Denis Moncada, Ministre des affaires étrangères nicaraguayen, a déclaré Bettina Muscheidt, Ambassadrice de l’Union européenne (UE), persona non grata[1]. Cette sommation de quitter immédiatement le territoire nicaraguayen témoigne d’une ambition émancipatrice grandissante du Nicaragua vis-à-vis de l’Occident et fait suite à sa rupture diplomatique récente avec les Pays-Bas ou encore son refus d’accorder l’accès à l’ambassadeur des Etats-Unis[2].

Par cet acte non-isolé, le Président nicaraguayen, Daniel Ortega, dénonce l’interventionnisme et le néocolonialisme des Etats occidentaux[3] et accuse l'UE d'ingérence et de non-respect de la souveraineté nationale[4]. Cette déclaration fait suite à celle du représentant de l’UE lors d’une session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies (CDHNU) de « rendre la souveraineté du Nicaragua au peuple nicaraguayen » et « restaurer la démocratie »[5].

Il n’est pas contestable que le peuple nicaraguayen subit de graves et récurrentes violations des droits de l’Homme, concernant notamment concernant la liberté d’expression des journalistes et celle de se réunir pacifiquement du peuple nicaraguayen[6]. Celles-ci sont régulièrement dénoncées par la communauté internationale[7], qui n'hésite pas, par ailleurs, à faire usage de sanctions afin de mener à un changement de situation. Qu’elles proviennent de l’UE ou des Etats-Unis, ces sanctions ont majoritairement vocation à viser des personnes et entités particulières commettant des violations des droits de l’Homme via le gel de leurs avoirs, des restrictions d’accès aux fonds européens ou des interdictions de voyager[8]. À celles-ci s’ajoute la décision du Conseil des Droits de l’Homme, en mars 2022, de mettre en place un mécanisme indépendant d’enquête dans le pays[9]. Enfin, face à l’expulsion de son ambassadrice qu’elle estime injustifiée, l’UE a déclaré à son tour persona non grata le chef de la mission de la République du Nicaragua[10]. Ces tensions contrastent avec les relations de coopération et de solidarité que l’UE entretenait avec le Nicaragua avant l’arrivée de Daniel Ortega au pouvoir. Celle-ci se positionnait comme principal contributeur de « l’aide officielle au développement » du Nicaragua et l’accompagnait dans l’élaboration de stratégies de développements « durable » et « socio-économique », de renforcement de la « démocratie » ou d’ « éducation »[11].


Or, les sanctions récurrentes depuis 2018 exercées par les États occidentaux sur le Nicaragua ont conduit à l'inverse de l’effet escompté - à savoir le respect des droits de l’Homme. Conformément à la théorie du « Chevalier noir »[12], on observe ces dernières années un détournement progressif du Nicaragua de l’UE, son grand partenaire économique[13], vers d’autres États, comme la Chine et la Russie. En plus de la signature d’un accord bilatéral de libre-échange d’ici l’année 2023[14], le Nicaragua et la Chine ont de nombreux projets économiques et commerciaux en commun, notamment la construction d’un canal interocéanique au Nicaragua, censé permettre un réel développement humain du pays[15]. En plus d’étendre son influence, la Chine se positionne désormais en partenaire économique de taille pour le Nicaragua. Quant aux liens entre le Nicaragua et la Russie - alliée historique du régime sandiniste - ils se sont renforcés de manière fructueuse puisque le premier est l’un des cinq États ayant voté contre la résolution de l’Assemblée Générale condamnant les annexions russes en Ukraine[16]. Par ailleurs, la livraison d’équipements militaires russes en 2021 au Nicaragua en échange de la reconnaissance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie par ce dernier[17] témoigne de l’importance de l’alliance entre les deux pays. Cette alliance historique et le contexte de tensions diplomatiques entre le Nicaragua et l’Occident semblent donc profiter aux intérêts de la Russie.

Ainsi, la pression occidentale mise sur la protection des droits de l’Homme a conduit le Nicaragua à se rapprocher drastiquement de ces États - peu regardants en matière de droits de l’homme. Ils perpétuent un schéma aux airs de Guerre Froide, au lieu de servir effectivement cette cause dans le troisième pays d’Amérique latine avec le plus bas taux d’indice de développement humain[18]. Peut-être que la distribution de « carrots[19] » (incitations positives) pour la mise en place de changements, face à l’imposition, plus hostile, de « sticks[20] » (sanctions) aurait été préférable à l’égard du Nicaragua.


Laura LABORIE

Abigaëlle GUAZZELLI

Candice SCHMITZ

Margot PFRIMMER

Eva DELATOUR




BIBLIOGRAPHIE



Conventions et traités internationaux

Convention de Vienne sur les relations consulaires, 24 avril 1963, entrée en vigueur le 19 mars 1967 (article 23).

Convention de Vienne sur les relations diplomatiques, 18 avril 1961, entrée en vigueur le 24 avril 1964 (articles 9, 10, 43 et 44).


Résolution des Nations Unies

Projet de résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies, Intégrité territoriale de l’Ukraine : défense des principes consacrés par la Charte des Nations Unies, A/ES-11/L.5 (7 octobre 2022).

Projet de résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies, Promotion et protection des droits de l’homme au Nicaragua, A/HRC/49/L.20 (28 mars 2022).


Communiqués de presse

Nations Unies :


Nations Unies, Conseil des droits de l’homme, Le Conseil des droits de l'homme adopte seize résolutions dont l'une portant création d'un groupe d'experts des droits de l'homme sur le Nicaragua. HRC/22/57F, 31 mars 2022.


Nations Unies, Conseil des droits de l’Homme, « L’obligation redditionnelle est le noyau de l'état de droit », souligne Mme Bachelet alors que le Conseil des droits de l’homme se penche sur les situations au Nicaragua et au Soudan. HRC22.016F, 7 mars 2022.


Union européenne :


Conseil de l’Union européenne, Nicaragua: EU imposes sanctions on eight more individuals, 2 août 2021.


Conseil de l’Union européenne, Nicaragua: le chef de la mission auprès de l'UE déclaré persona non grata, 10 octobre 2022.


Conseil de l’Union européenne, Nicaragua: le Conseil sanctionne sept personnes et trois entités supplémentaires liées au régime, 10 janvier 2022.


Ouvrage

Gary Clyde HUFBAUER, Jeffrey J. SCHOTT, et Kimberly Ann ELLIOTT, Economic Sanctions Reconsidered, Washington D.C. : Institute for International Economics, 2ème éd., 1991.


Chapitre d’ouvrages

Olivier BRUN, « Persona non grata », in Hugues MOUTOUD, Dictionnaire du renseignement, Paris : Perrin, Hors collection, 2018, 848 p.


Manon-Nour TANNOUS et Xavier PACREAU, « Qu’est-ce que l’indice de développement humain et autres indices ?», in Découverte de la vie-publique, Les relations internationales, La Documentation française, 22 septembre 2020, 206 p.



Mémoires


Sophie MARINEAU, « L’usage des sanctions économiques et diplomatiques dans la gestion des crises internationales, études des cas d’Afghanistan (1979) et d’Ukraine (2014) », Université de Laval, 2017, 183 p.



Articles scientifiques


Stephen BLANK, « La Russie et l’Amérique latine : manœuvres géopolitiques dans le voisinage des Etats-Unis », Russie.Nei.Visions, n° 38, avril 2009, 24 p.


Francisco-Ernesto MARTINEZ, « Unión Europea y Nicaragua, relaciones de cooperación », 2011, in José Mejía LACAYO, (ed.), Temas Nicaragüenses, No. 138, 2019, pp. 252-264.


Kevin PARTHENAY, « Le canal interocéanique du Nicaragua : état des lieux, enjeux et perspectives », Annuaire Amérique Latine, 2015, 14 p.


Elizabeth S. ROGERS, « Using economic sanctions to control regional conflicts », Security Studies, Vol. 5, No. 4, 1996, pp. 43-72.



Articles de presse


François-Xavier GOMEZ, « Le Nicaragua : futur théâtre d’opérations pour l’armée russe », Libération, 14 juin 2022.


Ludovic HIRTZMANN, « Nicaragua: le président ex-guérillero compte sur ses soutiens russes et cubains », Le Figaro, 7 novembre 2021.


Angeline MONTOYA, « Le Nicaragua s’isole de la scène internationale », Le Monde, 1er octobre 2022.


« Ukraine : les annexions de la Russie jugées « illégales » par l’ONU », Le Point, 13 octobre 2022.


« Tension avec Managua : l’UE déclare l’ambassadeur du Nicaragua “non grata” », Euractiv, 11 octobre 2022.


« Nicaragua cuts diplomatic ties with Netherlands », Aljazeera, 1 er octobre 2022.


« Le Nicaragua va expulser l’ambassadrice de l’UE », La Libre, 29 septembre 2022.


« EU foreign policy chief blasts Nicaragua’s Ortega ahead of vote », Aljazeera, 2 novembre 2021.


« Au Nicaragua, les violations des droits de l’homme persistent », ONU Info, 10 septembre 2019.



Sources électroniques


« Nicaragua. Le mécanisme de reddition des comptes des Nations unies est une étape cruciale vers la justice », Amnesty International, 31 mars 2022


« L’initiative la ceinture et la route engrange avec l’Argentine, le Nicaragua et Cuba », Observatoire Français, 11 mars 2022.


« Lettre ouverte d’ONG au Conseil des droits de l’homme de l’ONU », Human Rights Watch, 7 mars 2022.


« Classement des Etats d’Amérique par indice de développement humain (IDH) », ATLASOCIO, 2020.


« Nicaragua Sanctions », U.S. Department of State.

[1] Conformément à l’article 9 de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1964 ; Voir pour la définition de persona non grata : https://www.cairn.info/dictionnaire-du-renseignement--9782262070564-page-601.htm?contenu=article. [2] ALJAZEERA, « Nicaragua cuts diplomatic ties with Netherlands », Aljazeera, 1 er octobre 2022. <https://www.aljazeera.com/news/2022/10/1/nicaragua-breaks-off-ties-with-netherlands> Consulté le 23 octobre 2022 ; Voir aussi : LA LIBRE, « Le Nicaragua va expulser l’ambassadrice de l’UE », La Libre, 29 septembre 2022. <https://www.lalibre.be/international/amerique/2022/09/29/le-nicaragua-va-expulser-lambassadrice-de-lue-KVEJSLMCFJE2HABQLSIH45ZJQU/> Consulté le 23 octobre 2022. [3] Ibid. LA LIBRE, « Le Nicaragua va expulser l’ambassadrice de l’UE », La Libre, 29 septembre 2022. <https://www.lalibre.be/international/amerique/2022/09/29/le-nicaragua-va-expulser-lambassadrice-de-lue-KVEJSLMCFJE2HABQLSIH45ZJQU/> Consulté le 23 octobre 2022. [4] Angeline MONTOYA, « Le Nicaragua s’isole de la scène internationale », Le Monde, 1er octobre 2022. <https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/01/le-nicaragua-s-isole-de-la-scene-internationale_6144021_3210.html> Consulté le 23 octobre 2022. [5] Ibid. [6] ONU INFO, « Au Nicaragua, les violations des droits de l’homme persistent », ONU Info, 10 septembre 2019. <https://news.un.org/fr/story/2019/09/1051342> Consulté le 23 octobre 2022. [7] Nations Unies, Conseil des droits de l’Homme, « L’obligation redditionnelle est le noyau de l'état de droit », souligne Mme Bachelet alors que le Conseil des droits de l’homme se penche sur les situations au Nicaragua et au Soudan. HRC22.016F, 7 mars 2022. <https://www.ohchr.org/fr/press-releases/2022/03/human-rights-council-discusses-situation-human-rights-nicaragua-and-sudan> Consulté le 23 octobre 2022 ; HUMAN RIGHTS WATCH, « Lettre ouverte d’ONG au Conseil des droits de l’homme de l’ONU », Human Rights Watch, 7 mars 2022. <https://www.hrw.org/fr/news/2022/03/07/nicaragua-lettre-ouverte-dong-au-conseil-des-droits-de-lhomme-de-lonu> Consulté le 23 octobre 2022. [8] Conseil de l’Union européenne, Nicaragua: EU imposes sanctions on eight more individuals, 2 août 2021. <https://www.consilium.europa.eu/en/press/press-releases/2021/08/02/nicaragua-eu-imposes-sanctions-on-eight-more-individuals/> Consulté le 6 novembre 2022. [9] Nations Unies, Conseil des droits de l’homme, Le Conseil des droits de l'homme adopte seize résolutions dont l'une portant création d'un groupe d'experts des droits de l'homme sur le Nicaragua. HRC/22/57F, 31 mars 2022. <https://www.ohchr.org/fr/press-releases/2022/03/human-rights-council-adopts-16-resolutions-establishes-group-human-rights> Consulté le 23 octobre 2022 [10] Conseil de l’Union européenne, Nicaragua: le chef de la mission auprès de l'UE déclaré persona non grata, 10 octobre 2022. <https://www.consilium.europa.eu/fr/press/press-releases/2022/10/10/nicaragua-head-of-mission-to-the-eu-declared-persona-non-grata/> Consulté le 23 octobre 2022 [11] Francisco-Ernesto MARTINEZ, « Unión Europea y Nicaragua, relaciones de cooperación », 2011, in José Mejía LACAYO, (ed.), Temas Nicaragüenses, No. 138, 2019, p.256. <https://www.enriquebolanos.org/media/publicacion/RevistaTemasNicaraguenses138octubre2019.pdf> Consulté le 6 novembre 2022. [12] On doit l’utilisation du terme « Chevalier noir » à Gary Clyde Hufbauer, Jeffrey J. Schott, et Kimbcrly Ann Elliott, dont l’explication est reprise par Elizabeth S. Rogers : [fait référence] à une puissance qui contre les sanctions d’une autre en fournissant une aide et un commerce compensatoires à l’Etat visé » (traduit de l’anglais). [13] Angeline MONTOYA, « Le Nicaragua s’isole de la scène internationale », Op. cit. [14] OBSERVATOIRE FRANÇAIS, « L’initiative la ceinture et la route engrange avec l’Argentine, le Nicaragua et Cuba », Observatoire Français, Nouvelles routes de la Soie, 11 mars 2022. <https://observatoirenrs.com/2022/03/11/initiative-la-ceinture-et-la-route-engrange-avec-le-nicaragua-cuba-et-largentine/> Consulté le 23 octobre 2022. [15] Kevin PARTHENAY, « Le canal interocéanique du Nicaragua : état des lieux, enjeux et perspectives », Annuaire Amérique Latine, 2015. <https://www.sciencespo.fr/opalc/sites/sciencespo.fr.opalc/files/Parthenay%20-%20Nicaragua.pdf> Consulté le 23 octobre 2022. [16] François-Xavier GOMEZ, « Le Nicaragua : futur théâtre d’opérations pour l’armée russe », Libération, 14 juin 2022. <https://www.liberation.fr/international/amerique/le-nicaragua-futur-theatre-doperations-pour-larmee-russe-20220614_TRBOZU5VFRCR5FY5MWHXUJIRWY/> Consulté le 23 octobre 2022 [17] Ludovic HIRTZMANN, « Nicaragua: le président ex-guérillero compte sur ses soutiens russes et cubains », Le Figaro, 7 novembre 2021. <https://www.lefigaro.fr/international/nicaragua-le-president-ex-guerillero-compte-sur-ses-soutiens-russes-et-cubains-20211105> Consulté le 23 octobre 2022. [18] ATLASOCIO, « Classement des Etats d’Amérique par indice de développement humain (IDH) », Atlasocio, 1er septembre 2020. <https://atlasocio.com/classements/economie/developpement/classement-etats-par-indice-de-developpement-humain-amerique.php> Consulté le 23 octobre 202 ; Voir à ce propos : https://www.vie-publique.fr/fiches/274930-quest-ce-que-lindice-de-developpement-humain-idh-et-autres-indices. [19] "Carottes” en français. [20] "Bâton" en français.

留言


Featured Posts
Articles récents
bottom of page