Conférence par M. Biram DAH ABEID, président de l'organisation non-gouvernementale IRA Mauritanie, prix de l'ONU pour la cause des droits humains en 2013

27/11/2017

 

 

Le vendredi 17 novembre dernier, la Clinique de droit international des droits de l’Homme et l’Institut d’Etudes Humanitaires Internationales ont eu l’immense honneur d’accueillir Monsieur Biram DAH ABEID, président de l’organisation non-gouvernementale IRA Mauritanie, lauréat du prix de l’ONU pour la cause des droits humains en 2013, et du Prix Lawson James en 2016 sur le thème du difficile combat des militants anti-esclavagistes en Mauritanie.

 

 

Après une présentation par le Professeur Hennebel, Monsieur Biram DAH ABEID est revenu sur son engagement et son parcours d'activiste - qui lui ont valu d’être emprisonné à trois reprises-, et sur la situation en Mauritanie qui compte toujours plus de 40 000 esclaves aujourd’hui malgré une législation officielle très avancée laquelle interdit explicitement l'esclavage depuis 2003. Monsieur Biram DAH ABEID a par ailleurs rappelé que les victimes de l’esclavage sont souvent des femmes et des enfants, l’esclavage se transmettant uniquement par la mère. 


Prônant l'action pacifique à travers un discours engagé et empreint d'humilité, il a également tenu à préciser que l’ancrage religieux de l’esclavage n’est dû qu’à l’interprétation faite de l’Islam dans les livres malékites par ceux qui en tirent avantage. 

 

Incarcérations, tortures, refus d'accès à divers droits, particulièrement du droit à l’octroi d’une parcelle de terre, etc., sont autant d’illustrations du difficile combat mené par les membres d’IRA Mauritanie face à un gouvernement mauritanien qui incrimine l’esclavage mais ne reconnaît pas l’existence de cette pratique dans le pays. Les militants anti-escalavage sont la cible d'attaques diverses : deux membres d’IRA Mauritanie sont d’ailleurs toujours incarcérés aujourd’hui du fait de leurs actions et de leur dénonciation de l’esclavage en Mauritanie.

 

La conférence s’est achevée par un temps de questions-réponses animé par Madame Noura RAAD. Cet échange a permis à l’auditoire, présent en grand nombre pour cette conférence, de trouver des réponses à de nombreuses interrogations grâce à la très grande patience et disponibilité de Monsieur Biram DAH ABEID. 

Please reload

Featured Posts

Prof. Hennebel appointed as expert of the United Nations's complaint procedure for consistent patterns of gross violations of human rights (workin...

September 6, 2018

1/10
Please reload

Articles récents

October 26, 2019

Please reload